Historique

Chaque camp est unique, voici notre histoire… 

60

Comme une très grande majorité de camps au Québec, Kéno a été fondé par un membre d’une communauté religieuse : le Père Paul Bélanger, mariste. C’est en 1966 que les premiers jeunes ont pris part à la vie de camp qu’il avait imaginée quelques années auparavant. À cette époque, Kéno n’accueillait que des garçons de 11 ans et plus pour une période d’un mois minimum. Issu du monde de l’enseignement, le Père Paul était un homme de défis et un amoureux de la nature. Il disait souvent : « C’est en expédition de canot-camping que le jeune devient vraiment lui-même! » Son goût pour le canot l’a amené à faire de cette activité le cœur même de l’expérience Kéno, ce qui est toujours le cas aujourd’hui.  

70

Au début des années 70, le Club Lions Sillery–Ste-Foy, inspiré par le projet d’enseignement du Père Paul, a fait de Kéno son œuvre principale. Grâce à ce soutien financier, plusieurs projets ont été réalisés au cours des années suivantes.

C’est en 1975 que le directeur général actuel de Kéno, François Vézina, a mis les pieds au camp pour la première fois en tant qu’aide de camp. Par la suite, il a assumé les rôles de moniteur, d’instructeur et de coordonnateur.

Vers la fin des années 70, Roger Landry, qui était de la première cohorte de moniteurs en 1966, a succédé au Père Paul à la direction du Camp de vacances et a soutenu son développement avec conviction et passion.

80

En 1981, les premières campeuses font leur entrée au camp. C’est aussi au début des années 80 qu’est né le secteur des Découvreurs, permettant au camp d’élargir son offre et de faire vivre l’expérience Kéno aux enfants de 9 et 10 ans.

90

Plusieurs spécialités du camp, comme les programmes Vélo et Escalade, ont été introduites au cours de cette décennie. La durée des séjours a été écourtée à deux semaines pour certains groupes d’âge, favorisant ainsi l’intérêt de plusieurs familles et stimulant le rayonnement du camp, qui accueillait alors près de 700 enfants par été. L’accueil de groupes scolaires durant le printemps a également été développé, ce qui a permis de rejoindre de plus en plus d’enfants.

L’année 1994 a marqué un tournant majeur dans l’histoire de Kéno. La section Camp de jour, concept de camp qui avait inspiré le Père Paul  avant son décès en 1991, a été mise sur pied par François Vézina. Au fil des ans, l’intérêt pour ce volet de camp n’a cessé de croître. La notoriété déjà grande de Kéno et la qualité de sa réputation ont ouvert toutes grandes les portes à des ententes avec différents milieux municipaux pour la gestion de  leurs propres camps de jour.

2000

En 2001, la communauté religieuse à l’origine de Kéno a transmis le flambeau à des personnes fiables issues du monde des camps. Christian Drolet est alors entré en fonction en tant que directeur du Camp de vacances et a intégré plusieurs nouveautés telles que les programmes Kéno Évasion, Kayak et Eaux-Vives. À cette époque, François Vézina a  pris la direction générale de Kéno, c’est-à-dire l’entité formée par le Camp de jour et le Camp de vacances. Kéno s’est vu remettre plusieurs prix d’excellence de la part de l’Association des camps du Québec au cours de cette décennie.

L’été 2008 a vu naître une nouvelle section au Camp de vacances Kéno : les Grandes Expéditions. S’adressant aux jeunes adultes, ce programme les entraîne dans des endroits majestueux où l’aventure extrême les attend. Parmi les rivières parcourues, on retrouve la Moisie, la Bazin-Gatineau et la Romaine.

2010

Au départ de Christian Drolet, en 2010, François Vézina ajoute la direction du Camp de vacances à ses fonctions de directeur général. La croissance se maintient, dans un bel équilibre de tradition et de nouveauté, tant au Camp de vacances qu’au Camp de jour.

Aujourd’hui

Le Camp de vacances regroupe aujourd’hui quatre secteurs axés sur les particularités propres aux jeunes qui s’y trouvent. Le secteur des Prospecteurs s’adresse aux enfants de 5 à 9 ans et offre des séjours d’initiation au camp. Les Découvreurs sont âgés entre 9 et 11 ans, les Aventuriers visent les 12-13 ans et les Explorateurs, les 13 à 17 ans.

Le Camp de jour, quant à lui, offre ses programmes spécialisés, certifiés par l’Association des camps du Québec sur deux sites majeurs : le Campus Notre-Dame-de-Foy, à Saint-Augustin-de-Desmaures, et le Séminaire des Pères Maristes, à Sillery. Par ailleurs, Kéno gère maintenant plus d’une douzaine des camps municipaux de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures et de la Ville de Québec, ce qui l’amène à embaucher chaque été plus de 500 employés saisonniers.

En 2015, à la suite d’une profonde réorganisation de ses services, la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a confié à Kéno la gestion de ses activités de loisirs. Kéno s’avérait le partenaire tout indiqué pour la reprise de ce mandat, qui lui avait aussi été décerné de 2006 à 2012.